Décourez la mangrove en bateau

la mangrove en Guadeloupe

Une excursion sur la mangrove à l’ombre des palétuviers de Guadeloupe

Bon ! Alors ! Comment dire… C’est un peu comme vous parler de chez moi (bon chez moi, c’est moins bien rangé). D’abord, la mangrove, ce sont ceux qui en causent le moins qui en parlent le mieux… Si vous voyez ce que je veux dire… Parce que la mangrove, ça ne s’explique pas sans une visite. Il faut prendre le temps de l’approcher, et de s’y laisser engloutir (bon, pas sans guide, hein… D’ailleurs, à Blue Lagoon, nos guides sont formés à l’école de la mangrove !)
Allez ! En route pour un environnement fascinant.

Les excursions sur la mangrove en Guadeloupe

La mangrove, c’est un écosystème en soi. Un marais maritime avec une végétation spécifique qui ne se développe que dans la zone de balancement des marées des côtes des régions tropicales et à l’embouchure de certains fleuves.
Les plantes de cette végétation sont essentiellement des palétuviers, des arbres ou arbustes tropicaux selon l’espèce (angiospermes… Oui, je sais… ça fait déjà calé quand je l’écris, mais vous devriez voir quand je le dis !). Il s’agit donc de véritables forêts amphibies, dont les conditions de développement obéissent à des règles très particulières (pour plus d’infos, Blue Lagoon, demander John-John, dite que vous venez de ma part).

Une faune...

… spécifique vit au coeur de cette végétation particulière de la mangrove de Basse-Terre : des huîtres, comme la crassostrea rhizophorae, l’huître creuse de palétuviers, qui s’agrippent aux racines immergées et les Ucides cordatus, crabes à barbe qui se régalent de feuilles de palétuviers. Certains disent qu’ils y ont vu aussi des animaux plus mystérieux, genre sasquatch, yéti marin des mangroves. Mais il se trompe, c’était moi, un matin au réveil, pas rasé. Y faut plus que je dorme dans la mangrove.
Aujourd’hui, 3 700 hectares (sur 8 000) de mangrove de la Guadeloupe font partie de l’espace du Parc national de Guadeloupe.

Evidemment, la mangrove, ce n’est pas un endroit à vivre diraient certains. Pourtant les premiers amérindiens venus habiter ces régions, des groupes humains d’époque « précéramiques » de chasseurs cueilleurs nomades, choisissaient de s’installer près des mangroves, riches en nourritures. (histoire des nèg marrons). Plus tard, ce seront les nègres marrons (des rebelles qui ont ré-inventé la liberté…) qui se réfugieront dans ses méandres et y ouvriront des passages que l’on empreinte peut-être encore lors de nos explorations.
A propos de la mangrove en termes de ressources potentielles, je reste convaincu pour ma part que la mangrove recèle aujourd’hui des moyens de développement économique pour la Guadeloupe dans sa politique de développement durable. Les huitres par exemple pourraient représenter une nouvelle ressource. Mais pas si nouvelle en fait…

John-John

 

Une journée d’excursion en bateau sur l’eau des mangroves sur l’île de Basse-Terre en Guadeloupe sera une découverte de chaque instant, hors des sentiers battus. L’excursion sur la mangrove se fera au départ du port de Sainte-Rose (sur la côte au nord-est de Basse-Terre, à 1h15 de Pointe à Pitre), où nous irons direction l’îlet Blanc. Moins fatigante qu’en kayak, l’approche en bateau sera lente afin de pouvoir admirer les oiseaux. Vous verrez ensuite la barrière de corail, où vous pourrez faire de la plongée pour découvrir toute la nature, la faune et la flore marine.

Le programme de la demi journée de randonnée commence sur les eaux du Grand Cul de sac marin de la Guadeloupe, accompagné de votre guide. Les visites sur la mangrove vous permettront de voir les plus beaux endroits du lagon, totalement en sécurité à bord du bateau. A la fin de ces activités, vous pourrez déguster un rhum planteur de Marie Galante sur l’ilet blanc, avant le départ et le retour sur le terre ferme, avant de rentrer chez vous pour un repas bien mérité !

Réservez Maintenant